fr - nl

Conseils pour votre contrat d’assurance habitation

A la souscription de votre contrat d’assurance habitation
(bâtiment et/ou contenu) :

  • Demandez à votre intermédiaire de vous assurer en utilisant les systèmes d’évaluation proposés par les compagnies d’assurance tant en bâtiment qu’en contenu.
  • N’hésitez pas à souscrire des pertes indirectes (pourcentage, habituellement 5% à 10% de votre indemnité, qui en cas de sinistre, majore celle-ci) et/ou une protection juridique après sinistre (celle-ci couvre vos éventuels frais d’avocat en cas de conflit et comblera le décalage entre le montant des honoraires d’expert de l’assuré et la participation de la compagnie d’assurance).
  • Veillez à ce que les frais d’expert de l’assuré soient en tous cas mentionnés dans les conditions générales de votre contrat ; certaines compagnies ne les couvrent en effet qu’en cas de conflit (contre-expertise).
  • Pendant la durée de vie de votre contrat, en cas de modifications apportées au bâtiment ou au contenu, pensez à le signaler à votre intermédiaire. Cela vous évitera d’être sous assuré !
  • Si vous êtes co-propriétaire et que vous procédez à des travaux importants dans vos parties privatives, signalez-les et assurez-les en plus, au risque d’être sous-assuré en cas de sinistre.
  • En tant que propriétaire non occupant, si vous souhaitez mettre votre locataire à l’abri de tout recours, vous pouvez souscrire un « abandon de recours », dont vous répercuterez le coût sur le loyer.

Contactez-nous

Ce que vous devez assurer, en fonction de votre profil :

  • Propriétaire non occupant
    Vous assurez le seul bâtiment en valeur de reconstruction. Votre compagnie se retourne contre le locataire (assuré en responsabilité locative) car il est présumé responsable. Néanmoins, un abandon de recours peut être prévu.
  • Co-propriétaire non occupant
    La co-propriété, habituellement représentée par un syndic, couvre le bâtiment en valeur de reconstruction. En tant que co-propriétaire, à moins d’avoir procédé à des améliorations privatives, vous êtes couvert par le contrat d’assurance de la co-propriété.
  • Locataire ou occupant
    • Vous assurez votre responsabilité locative (le risque que vous faites courir au bâtiment en l’occupant). En cas de sinistre, votre responsabilité est présumée engagée.
      Si le propriétaire a prévu un « abandon de recours », votre responsabilité ne sera pas engagée.
    • Vous assurez votre contenu.
  • Propriétaire occupant
    • Vous assurez votre bâtiment en valeur de reconstruction.
    • Vous assurez votre contenu.

GALTIER Valorem : “Connus pour être sûrs”

Professionnel : Expertises GALTIER Valorem est reconnu par le milieu professionnel et a acquis autorité et reconnaissance auprès des compagnies d’assurance, des banques, des réviseurs, du monde juridique...
Indépendant et neutre : L’indépendance juridique et financière des Expertises GALTIER Valorem garantit son objectivité et la confidentialité de ses missions.
Expertise : Les dossiers à forte technicité sont étudiés par un expert spécialisé dans son domaine.